:

 :: 

      

:

  Admin 28 2007, 04:49

Introduction la philosophie :
La Philo vient de Philein = Amour et de Sophia = sagesse.
Ainsi, la base, cest lamour de la sagesse.
Elle est ne au V sicle avant J.-C., avec un Grec : Socrate. Avant lui, ctait ce quon appelle les penseurs pr-socratiques dont trois se signalent : Hraclite, Parmnide et Pythagore. Plus physiciens que philosophes, on leur doit lapparition de nouvelles sciences : les maths, physique, astronomie, puisquils sintressent beaucoup lhomme, lunivers et la place de lhomme sur terre.
Cette priode pr-socratique est ce quon appelle la priode du miracle grec.
Socrate est un grec marginal de par sa pense et par son physique : autant les Grecs sont beaux, forts et muscls, autant Socrate est laid, bossu, sale et pauvre. Pour la pense, les Grecs privilgient lapparence ; lui, ne pouvant pas Dautre part, ne faisant pas payer ses entretiens, il ne vit que de dons de ses orateurs. De plus, il passe ses journes dambuler dans Athnes, observer et discuter ; en fait, le but de ses dambulations est la recherche de la vrit par la parole.
De mme, il combat les sophistes tels que Protagoras et Gorgias : parce quils sont soi-disant des sages qui enseignent la sagesse, ils sont populaires et trs admirs du peuple grec et Socrate, pdt tte sa vie, a essay de dmontrer quils ne sont pas de vrais philosophes, dune part parce quils se font payer pour leurs discours, mais surtout parce quils ne veulent pas le moins du monde atteindre la vrit mais visent le Pouvoir. En effet, ils enseignent comment bien parler pour manipuler le peuple et accder au pouvoir politique : ils enseignent donc la Rhtorique, qui est lensemble des techniques visant persuader un ou plusieurs interlocuteurs par le biais du langage, du gestuel et de la faon de prsenter. Pour les Sophistes, la vrit nexiste pas, mais il faut faire croire au peuple et sen servir.
Socrate, en revanche, est tout le contraire : il est sincre et cherche rellement atteindre la vrit par le dialogue en confrontant les diffrents points de vue. La philosophie est en fait non seulement le fait de possder un savoir, une connaissance, mais aussi une manire de vivre. Ainsi, Socrate est-il un homme vertueux et applique ses thories.
Ce dont il faut faire le plus de cas, ce nest pas de vivre, mais de vivre bien .
Socrate.
Parce quil gnait les sophistes, il a t condamn mort. Plus tard, un de ses lves a voulu laisser une trace de lui et de sa morale : il sagit de Platon. Alors, il reprend sa philosophie morale, mais la prolonge : en constatant que dans ce monde, tout est en perptuel changement.
Plus tard, Hraclite dira : Tout coule, on ne se baigne jamais deux fois dans le mme fleuve . En effet, ce nest plus la mme eau, mais en plus, le baigneur a lui aussi chang. Le paradoxe se situe dailleurs ici : nous gardons toute notre vie la mme identit, mais nous changeons constamment. Platon donne la thorie du monde des ides : derrire tout changement, il existe un monde stable : la preuve en est que pour nommer une sensation prouve, il faut en avoir une ide bien prcise.

Admin
Admin

: 36
: 30/09/2007

    http://salaheddine.ahlamontada.com

    

      


 :: 

 
: